Trabber Actu

blog de l'équipe du Comparateur de vols Trabber



Japan Airlines, première compagnie aérienne d’Asie, dépose son bilan

21 janvier 2010

Japan Airlines (JAL), la première compagnie aérienne d’Asie surendettée et croulant sous les pertes, a déposé mardi son bilan devant le tribunal de Tokyo et va se soumettre à un plan de sauvetage draconien, qui comprendra 15.600 suppressions d’emplois.

L’ancienne compagnie nationale, qui assure plus de 40% des lignes intérieures au Japon et le quart des liaisons internationales au départ de Tokyo, a cependant assuré que ses vols ne souffriraient aucune interruption. Les fournisseurs de kérosène, de plateaux-repas et autres continueront à être payés normalement, de même que les aéroports où JAL fait escale. La défaillance de JAL, dont la dette totale atteint plus de 2.320 milliards de yens (17,6 milliards d’euros), d’après des chiffres publiés mardi, est la plus importante au Japon pour une entreprise hors secteur financier depuis la seconde guerre mondiale, selon le cabinet de consultants Tokyo Shoko Research.

bénéficier des protections prévues par la loi japonaise sur les faillites. JAL va subir un programme de redressement supervisé par un organisme semi-public de sauvetage d’entreprises en détresse, l’Etic. En se déclarant officiellement en cessation de paiements, la compagnie va pouvoir

L’Etic a parallèlement annoncé que ce plan de sauvetage comprendrait quelque 15.600 suppressions de postes, notamment via la cession de nombreuses filiales, ce qui correspond environ au tiers des effectifs du groupe.
Le plan prévoit également des injections de capitaux par l’Etic à hauteur de 300 milliards de yens (2,3 milliards d’euros), 600 milliards de nouveaux prêts de la part d’institutions publiques et 730 milliards de remises de dettes.

JAL abandonnera 14 lignes internationales et 17 lignes intérieures, et cèdera 53 appareils anciens gourmands en carburant (des Boeing 747-400 et des MD-90) pour les remplacer par des avions modernes et de plus petite taille.

source: AFP

Partager: Facebook Twitter

Laisser un commentaire